L'historique et l'actualité du PERM de Couflens




Pour avoir une vision rapide et globale du PERM de Couflens,

c'est ici !




Recherches minières à Salau :

ce qui pose problème

L'amiante, présente à Salau, mentionnée dès le 19ème siècle, est décrite précisément depuis le milieu des années 80 : il s’agit d’amphiboles, principalement d’actinolite et de trémolite que l’on retrouve, soit sous forme fibreuse, soit plus généralement incluses dans les roches proches du minerai de tungstène. 

L’amiante présente à Salau il y a 30 ans, est toujours présente aujourd’hui ! 

La recherche de l’or, qui est un des éléments, plus ou moins caché du PERM de Couflens, pose des problèmes environnementaux : en effet l’exploitation de l’or implique l’utilisation d’une grande quantité d’eau et toujours, à un moment donné, l’utilisation de cyanure. 

Le financement de ce PERM fait appel uniquement à des fonds « non traditionnels » apportés par une société (Juniper Capital Partner Limited) domiciliée dans un paradis fiscal : les Îles Vierges Britanniques.

La protection et la sauvegarde d’un cadre et d’un style de vie. Après la fermeture de la mine en 1986, il ne restait à Salau qu’une dizaine d’habitants. La commune a été repeuplée, depuis, par des personnes qui y vivent et y travaillent : parfois sur place, parfois loin de leur domicile. Elles ont choisi un cadre de vie avec un environnement protégé, et pour l’instant préservé ainsi qu’un style de vie qui leur convient. Elles ont eu connaissance de l’importance des pollutions laissées par l’ancienne exploitation que récemment : celles-ci ont été mises en évidence par la publication des travaux de  Géodéris en mai 2016, trente ans après la fermeture de la mine.

Les pollutions passées qui ont été mises au jour et quantifiées récemment n’ont pas encore été traitées malgré les nombreuses demandes de la commune de Couflens. Il n’est pas prévu qu’elles le soient dans un avenir proche. Les recherches, si elles ont lieu, vont donc s’effectuer dans un environnement pollué - arsenic, amiante, bismuth, cadmium, zinc, hydrocarbures etc… et cela pratiquement aux sources du Salat. Les populations habitant le bassin versant du Salat ne sont pas à l’abri d’une pollution massive du cours d’eau !

Ariège : le renouveau minier français vire au cauchemar

Non-respect des arrêtés municipaux, droit de l’environnement piétiné, entrée en scène d'un géant de la finance mondiale... Le projet de réouverture de la mine de tungstène de Couflens-Salau, n’en finit pas de déconcerter.

Ariège. La mine de tungstène de Salau, mythe ou réalité ?

Variscan Mines, porteur du permis d’exploration de l’ancienne mine de tungstène de Salau, pourrait bientôt sortir du jeu. La société minière australienne Appolo Minerals qui a fait du site ariégeois son projet phare, est en effet en passe de le racheter.

CLICS du 13 juin 2018

Communiqué de Presse de SMS

La communication de la Préfecture est déplorable !

à lire et télécharger ici

---------------------------------------------

Communiqué de Presse de la commune de Couflens

"Les risques amiantifères sont enfin incontestables"

à lire sur le site de la Gazette Ariégeoise ou ici


Adhésion 2018

vous pouvez valider votre adhésion 2018

sur cette page ou sur le site :


Signez la pétition





Nos soutiens...